04 74 65 85 41

Chers portés !

Il paraît que l’entrepreneuriat est à la mode et que l’initiative individuelle est le remède à tous les maux de l’économie, et notamment au chômage. Le recours à l’externalisation est une tendance globale permettant « d'améliorer l'efficacité, de réduire les coûts, d'accélérer le développement des produits et de se recentrer sur son « cœur de métier » selon le site iso.org. Pour ceux qui sont en phase de démarrage ou qui se posent encore des questions, voici quatre points de réflexion pour consolider votre activité.

Première étape : l’entrepreneuriat ne se vit pas comme un pis-aller à un emploi salarié, mais comme un véritable choix de carrière. Vous avez été salarié d’une société au sein de laquelle vous avez développé un savoir-faire particulier ? Vous avez pris conscience de besoins spécifiques sur un marché donné ? Vous savez comment y répondre car l’expérience acquise dans la pratique de votre métier est votre meilleur atout ? Yapluka … vous lancer !

Seconde étape : structurer votre démarche pour atteindre vos cibles est primordial. Pas besoin de créer une entreprise pour entreprendre ! Ni d’être innovant à tout prix. Le cœur de votre approche sera la manière dont vous allez répondre aux besoins de votre cible.

Troisième étape : C-o-m-m-u-n-i-q-u-e-z ! Sur vos compétences via les réseaux sociaux selon une stratégie bien définie. Mais surtout sur les « épines » que vous allez ôter à vos cibles. Telle entreprise n’a personne pour entretenir un parc d’ordinateurs ? Telle autre doit se mettre en conformité avec la législation sur une norme particulière ? Celle-là cherche des moyens pour dynamiser sa force commerciale ? Cette autre cherche des cadeaux clients originaux pour la fin de l’année ? Qu’elles soient grandes ou petites, vous êtes LA personne qui allez résoudre ces attentes par des offres ou des produits pertinents.

Quatrième étape : entreprendre, c’est risqué si on ne s’est pas un peu « blindé ». La blogueuse-nomade Haydée Bouscasse raconte cela de façon mordante sur son blog www.travelplugin.com.

Voici un pot-pourri sous forme d’auto-questionnement :

  • La crainte du changement est facteur d’immobilisme : on trouve toujours le temps quand on est motivé
  • Où place-t-on le curseur de la réussite ? Vouloir faire de l’argent à tout prix est-il une priorité ?
  • Sauter d’une idée brillante à l’autre est cause de dispersion
  • Suivre les conseils des gens bien intentionnés, c’est oublier son instinct
  • Gare à l’ego-trip. N’oubliez pas qu’on s’adresse à un client, avec des besoins, des valeurs propres. On est super intelligent, soit, mais un brin d’humilité ne nuit pas et fait progresser.
  • Se préparer aux conflits, aux débats, nous enrichit car l’entrepreneuriat n’est pas le monde des bisounours
  • Notre corps donne des indications sur notre état physique et psychologique. Ecouter son organisme est source d’équilibre.

Plus d’informations:http://www.travelplugin.com/11-choses-que-vous-devez-oublier-pour-devenir-entrepreneur/

Portez-vous bien et à très bientôt !

L’équipe de TIPI Portage

 

Partager cet article

Partager sur Facebook   Partager sur Linkedin   Partager sur Viadeo   Partager sur Google+



Et portez-vous bien !